il130 1/43 Mercedes-Benz 500K 1935 sn123696 Cabriolet Saoutchik

il130 1/43 Mercedes-Benz 500K 1935 sn123696 Cabriolet Saoutchik

1/43ème  Disponible et en stock-Série limitée de 100 pièces seulement

Plus de détails...

Disponibilité : Disponible et en stock

IL43130

298,80 €

Mercedes-Benz 500 K Cabriolet 1935

Carrosserie de J. Saoutchik

N ° de châssis. 123696

N ° de moteur 102405.38 123696

Magnifique et unique carrosserie de l'un des carrossiers les plus convoités au monde: Jacques Saoutchik

123696 a été livré comme châssis nu à Mercedes-Benz Paris le 1er octobre 1935, où il a été présenté au Salon de Paris. Le Dr Charles Crocker a assisté au salon avec un ami, M. Lawrence Copley Thaw. Dans un "duel" amical pour se surpasser, Thaw a acheté un châssis Rolls-Royce et Crocker a acheté le châssis 500K spécialement préparé du stand Mercedes-Benz.

Le Dr Crocker a ensuite envoyé le châssis 123696 à la Carrosserie J. Saoutchik, et Jacques Saoutchik a dit à Crocker qu'il construirait une carrosserie pour la Mercedes qui serait "aussi bien reçue dans un demi-siècle qu'aujourd'hui". Le Dr Crocker est resté en Europe pour surveiller la conception et la construction de la voiture, puis l'a emmenée à San Francisco, où elle est restée dans la famille Crocker jusqu'en 1959.

Scott Newhall, rédacteur en chef du San Francisco Chronicle, l’a acquise cette année-là au domaine Crocker et l’a appréciée au cours des quatre années suivantes. Au milieu des années 1960, il vendit 123696 à Robert Burkholder, un responsable des investissements à San Francisco, qui le qualifiait souvent de "véhicule magnifique". Au début de 1967, l'inventeur et investisseur immobilier Richard C. Adams a acquis la voiture et l'a apportée à San Diego, où elle est restée pendant 22 ans. À l'été de 1989, cette étonnante automobile a été vendue au propriétaire actuel par Adams Estate. Bien que 123696 ait été restaurée, la voiture reste complète et authentique, jusqu’à l’excellent ensemble de vanité Art Déco logé dans le tableau de bord.

Le style est la signature Saoutchik. Il s’agit d’un important exemple de ce qu’a fait Jacques dans ses styles les plus flamboyants de 1935 à 1936, lorsque la couleur contrastante du capot a été transformée en une sculpture de forme libre sur le côté de la voiture. C'est une expression artistique et ludique de la carrosserie en tant que toile où le carrossier peut exercer sa vision artistique.

Une voiture française vraiment remarquable des années 1930 - une voiture qui ne pouvait naître qu'à Paris, la ville lumière et l'épicentre de l'art moderne à l'époque

30 autres produits dans la même catégorie :

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté :

Panier  

Aucun produit

Expédition 0,00 €
Taxes 0,00 €
Total 0,00 €

Les prix sont TTC

Panier Commander

Rechercher

Nouveautés

Toutes les nouveautés

PayPal

Solution ecommerce hébergée par BoutiquePresta.com !